Texte à méditer :   Les cons de l'an passé se sont nettement améliorés ... Si, si ... Ils ont acquis un an d'expérience supplémentaire ...eek   
 
 
► News ... ◄
► Menu ◄

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 36 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherches
Recherches
 ↑  

27 janvier 2022

materiel_saisi_lac-Cohoha.jpg

 

matériel saisi sur le lac Cohoha brûlé sur ordre des autorités administratives

 
 
. Tous des hommes, ils ont été interpellés sur le lac Cohoha côté commune de Bugabira (province de Kirundo, nord du Burundi). Ils sont accusés d’utiliser des filets qui ne respectent pas les normes de la pêche et de la protection de l’environnement. Ils sont détenus au cachot communal de Bugabira depuis une semaine. 

Les vingt deux pêcheurs ont été appréhendés lors d’une opération organisée par l’administration en collaboration avec la police et des agents du service en charge de la protection de l’environnement.
« Ils ont été surpris entrain d’utiliser des filets prohibés dans la pêche. Il s’agit des filets maillants, des moustiquaires et d’autres outils interdits », disent des témoins.
L’administration communale indique que 140 moustiquaires, 85 filets maillants et d’autres objets ont été saisis et brûlés.
« Ils savent très bien que ce genre de matériel est prohibé dans la pêche. Ils raflent les petits poissons et d’autres petits animaux aquatiques et cela est contre les normes fixées dans le cadre de protéger l’environnement », indique l’autorité communale.
Elle regrette qu’il n’y a pas actuellement des sanctions claires prévues par la loi en la matière.
Les responsables de l’environnement proposent des sanctions sévères contre les auteurs pour décourager la pratique qui enfreint les normes de la pêche.
 

Sources : SOS Médias Burundi

Catégorie : - News du Burundi
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !